vendredi 13 août 2010

Les disques indispensables, deuxième !

Encore un disque indispensable, mais surtout introuvable, et toujours de la guitare, mais sèche : "Toi, ma guitare et moi", de François Corbier. 



Un disque enregistré en public (pas grand-monde, 30 personnes dans une petite salle, mais beaucoup d'ambiance et du bon vin), avec Corbier tout seul sur scène avec sa guitare. Un mélange de chansons-flash, de nouveaux morceaux (un seul étant tiré de Carnet Mondain, album de 2001), de morceaux plus anciens (dont un bref medley qui ravira les anciens fans du Club Dorothée), et d'un paquet de chansons inédites. Autrement dit, un complément indispensable à Carnet mondain et aux vieux vynils de votre enfance qui sont tout cabossés. Un répertoire varié, articulé autour de chansons-flash (quelques secondes), de textes légers et drôles, et d'autres abordant des sujets plus sérieux et plus graves (Chronique SIDA), tout en n'oubliant pas le passé (abordé avec humour dans La galère capitaine). Ou comment passer en un instant du rire aux larmes, de l'enfance à l'âge adulte... Brassens et Renaud ne sont pas loin, Corbier représentant en quelque sorte le chaînon manquant entre les deux. Dommage, cependant, que ce disque n'ait pas enregistré cette année, puisque Corbier se produit maintenant en trio (mais certes pas tout le temps), et Chronique SIDA doublé d'une flûte, ça le fait vraiment. Mais bon, on peut pas tout avoir, et franchement, là, y'a vraiment pas de quoi se plaindre !
En bref, un excellent portail pour entrer dans l'univers de Corbier (Carnet mondain n'étant pas très facile d'accès) et se procurer ses albums.
Maintenant, il faut savoir que ce disque live est épuisé depuis bientôt un an, et que la réédition est pour les calendes grecques ; et le deuxième album, Tout pour être heureux, est en train de suivre le même chemin.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire