mardi 20 février 2018

Les marches de la gloire, premier palier

Rendez-vous bien compte ! Cette année, ça va faire 10 ans que j'ai décidé de mener à bien le projet Dark Fates, d'abord sous forme de planches au format A5. Bon, si vous vous souvenez du premier épisode publié en 2011 (mais prêt depuis 2008, il faut le dire), vous direz sûrement que ce n'était pas très beau. Et je vous donnerai probablement raison, vu qu'en l'espace des 3 ans qui ont séparé la conception de l'impression, j'ai fait pas mal de progrès. Et aujourd'hui, j'en ai fait encore plus. Pensez bien que j'ai eu du mal à choisir les dessins pour mon sketchbook Anges & Démons.

Alors quand la journaliste m'a appelé, vous imaginez ce que j'ai ressenti. Enfin, peut-être pas. Mais on va dire que si. J'avais déjà été interviewé en 2016 par un autre journal, mais dans un cadre plus associatif. Là, c'était plus personnel. Et mine de rien, ça fait du bien. Je suis "légitimé".

Et figurez-vous aussi que j'ai été appelé pour une exposition à L'1ternatif à Chauvigny (86) ! On m'a demandé 10 œuvres, et comme je ne veux pas paraître trop ridicule face aux autres (il y a notamment Slo et Luc Turlan, pas des manches, donc), j'ai fait une nouvelle sélection où l'on trouvera des œuvres précédemment exposées et d'autres non. Principalement du Dark Fates, plus ma planche de Forgotten Union et une illustration surprise que je dois finir impérativement cette semaine pour un sketchbook.

Alors oui, ce sera du fan art, en quelque sorte. Vu le bouquin, il vaut mieux leur donner du super-héroïque un peu connu plutôt que de la création originale. Mais le fan art, chez moi, ce n'est pas forcément synonyme de personnages très connus. J'aime bien dessiner Batman - et Spider-Man, Superman, Sakura, Venom, John Carter - de temps en temps, mais honnêtement, quelle chance de faire la différence ? Tout le monde les a déjà dessinés, avec plus ou moins de talent, sous toutes les coutures, et parfois même sans coutures (parce que selon la règle 34 d'Internet : "Si ça existe, ça existe aussi en porno"). Pour moi, c'est bien plus gratifiant de dessiner des personnages moins connus, car on peut leur donner plus facilement une identité et ne pas être noyé dans la masse. J'ai créé le groupe Super-heroes sur deviantArt il y a quelques années, et je constate qu'à chaque annonce ou sortie de film, on assiste à une recrudescence de fan art des personnages concernés, souvent tirés de captures d'écran ou de photos promotionnelles. Et moi, ça m'ennuie de voir la même photo recopiée avec plus ou moins de succès cent fois. Par contre, je suis beaucoup plus enthousiaste dès qu'il s'agit de personnages moins connus ou dont l'heure de gloire est passée, car je trouve la démarche moins facile.

Je pourrais continuer pendant des heures sur le fan art, mais je vais m'arrêter là. Sachez que la super-héroïne que j'ai choisie a un bon siècle d'existence et a été très très peu dessinée. Mais vous verrez par vous-mêmes. En attendant, voilà l'affiche de l'expo, avec l'adresse (manque juste les coordonnées GPS).

Et je tiens à remercier Florie Doublet pour son article et Marie Thévenet pour son invitation et sa confiance.


mardi 9 janvier 2018

Bonne année !

Cette carte vous est offerte par Florian R. Guillon (dessin) et Mahmad (couleurs).

Eh oui, nous voilà en 2018, déjà. C'est fou ce que le temps passe vite. Vous vous rendez compte que ça va faire 8 ans que ce blog est ouvert ? 11 ans que j'ai quitté le pays thouarsais ? 9 ans depuis Forgotten Generation 0 ?

Donc oui, j'accuse un coup de vieux, plus un autre coup qui m'a été "asséné" par la vie (sauf que c'est pas un événement négatif, juste, ben... voilà, quoi). J'ai l'impression que mes jeunes jours se sont consumés d'un rien. Alors oui, je pouvais commencer cette année sur une note plus joyeuse, mais il suffit d'un rien pour que mon cerveau panique, donc...

Et pourtant ! J'ai de quoi contrebalancer ce coup de mou et cette année de transition sans Forgotten Generation mais pas sans projets. Ben oui, parce que mine de rien, cette année qui vient de s'écouler, j'ai fait deux festivals, une expo et un événement cinéma où j'ai trouvé à vendre des dessins. Pour 2018, j'ai toujours le festival de Ligugé qui m'accueille comme depuis 5 ans. C'est sur ce même festival que j'ai rencontré, il y a 5 ans, une amatrice de BD intéressée par mes travaux, et qui est devenue l'une de mes meilleures amies. Et j'espère bien que les belles rencontres seront toujours au rendez-vous cette année. Un nouveau projet d'exposition est en cours, ainsi qu'une participation à un gros événement geek qui n'est pas encore actée, mais les projets évoqués avec eux sont particulièrement enthousiasmants. Et j'attends des nouvelles pour savoir à quel salon je me produirai au début de l'été. Alors, le premier qui me dit que je ne fais rien pour faire de nouvelles rencontres, je risque de perdre mon calme légendaire.

Et qu'en est-il de l'artistique au sens propre ? Qui dit nouveau Forgotten Generation pour cette année dit nouvel épisode de Dark Fates, et cette BD est vraiment un défi à chaque épisode... surtout depuis que j'ai regardé les planches parues dans les deux derniers numéros et que je les ai trouvées vachement faibles. Alors oui, cette fois, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de passer plus de temps dessus, sortir de ma zone de confort. On verra ce que ça va donner, mais l'histoire est quand même l'adaptation d'une nouvelle que j'ai écrite en 1999, soit il y a... 19 ans. Bien évidemment, je n'ai gardé que quelques morceaux. Peut-être qu'un jour, je la posterai ici, si j'arrive à rassembler tous mes papiers (parce que oui, j'écrivais ça sur du papier, soit au collège, soit chez moi. On est roots ou on l'est pas).

Toujours au programme : la publication de Die Letzte V Fantomah, annoncé depuis 2014. Je publierai cette histoire avec deux autres de Die Letzte, plus quelques autres trucs. Pas de date pour l'instant, mais c'est ma priorité après Dark Fates et FG4. Et puis j'ai aussi des traductions sur le feu. Je sais pas vous, mais moi ça me botterait carrément de rassembler tout ça dans des spéciaux. Oh oui, ce serait génial, et c'est peut-être plus tôt qu'on ne le croit, restez à l'affût.

Que me reste-t-il à dire ?

Bonne année, qu'elle vous soit heureuse, pleine de projets, et puissions-nous nous voir au détour d'un salon, chères lectrices, chers lecteurs !

dimanche 24 décembre 2017

mardi 5 décembre 2017

Expo et dédicace en décembre !


Il est toujours difficile de savoir quoi écrire dans ce blog, surtout après quatre mois d'inactivité. Enfin là, je sais quoi écrire, c'est juste la transition qui me pose problème.

Essayons ça : aujourd'hui, nous sommes le 5 décembre. Après des mois de disette et de réagencement post-déménagement (car j'ai déménagé, et Arcadia Graphic Studio aussi, par conséquent), mon agenda se remplit, puisque c'est pas moins de deux événements qui concluent cette année bizarre.

Déjà, j'expose à nouveau au CCAS de Poitiers, 45 rue de la Marne. Une rétrospective des expositions de 2016-2017, donc je ne suis pas seul et j'ai eu à me limiter dans le choix des œuvres. On a donc droit à 8 planches de BD (l'intégrale d'Alter Mann et ma page de Forgotten Union - lettrées, donc imprimées grâce à l'ESAT) et 4 dessins (dont un en couleurs, donc imprimé lui aussi par l'ESAT), dont 3 qui n'étaient pas à la première expo. Ça se déroule du 4 au 29 décembre, et j'y serai les mardis matins, avec mes zines et mon matériel de dessin.

Et comme il fallait bien que ce soit un événement de faire autant de choses dans le mois, je suis aussi invité d'honneur de la Fan's League à la journée Star Wars du Méga CGR de Fontaine le Comte le 16 décembre que l'association organise. Sur le papier, ça en jette, ça me donne l'impression d'être devenu quelqu'un d'important. Bon, j'ai vu qu'il y avait d'autres invités d'honneur ajoutés, je ne suis donc plus tout seul à être "spécial", mais ça en jette quand même (et ça fout un petit peu la pression aussi). C'est une sacrée opportunité pour se faire connaître, et si ça marche bien, on aura peut-être des journées Marvel au cinéma, où pour le coup je serai bien dans mon élément. Vous pourrez donc me retrouver à partir de 14h, avec mes zines, mon matériel de dessin et ma liseuse remplie d'images de référence de Star Wars.

En attendant de vous retrouver, que diriez-vous de me suivre sur Instagram ? ;)

mardi 29 août 2017

Jenny Everywhere, un jour dans l'année

Alors oui, c'est un peu tard pour ça, je sais, j'aurais pu poster avant, mais maintenant, je possède aussi un Tumblr (florianrguillon.tumblr.com) et un Instagram (www.instagram.com/florianrguillon), donc le blog est devenu secondaire.

Néanmoins, je tiens quand même à partager le dessin que j'ai fait pour le Jenny Everywhere Day. Je me suis fendu d'un hommage à Valérian en reprenant la composition de la couverture du premier album, La Cité des Eaux Mouvantes. J'ai même ajouté un des oiseaux blancs de L'Amerzone. Par contre, pour des raisons d'incompatibilité de stylet avec Photoshop, j'ai dû laisser tomber la colorisation.

  Et pour être complet, vous pouvez lire ou relire mes traductions de deux histoires de Jenny Everywhere : The Late Shift et On The Couch.

"The character of Jenny Everywhere is available for use by anyone, with only one condition: This paragraph must be included in any publication involving Jenny Everywhere, that others might use this property as they wish. All rights reversed."

mercredi 28 juin 2017

A Japaniort ce week-end !

Eh oui, m'sieurs-dames, je fais cette année mon retour à Japaniort, qui aura lieu les 1er et 2 juillet au parc des expositions de Niort (79).

J'aurai tous les Forgotten Generation sortis et disponibles, ainsi que des Terreur Noire, des badges, des affiches, des originaux et du matos pour dessiner à la demande. J'espère que vous serez nombreux, cette année, parce que je ne suis pas là pour rigoler, mais pour faire de la dédicace.

Bon, par contre, la mauvaise nouvelle, c'est que mon sketchbook Anges & Démons ne sera pas disponible, la faute à une impression qui se fait toujours attendre...

Anges & Démons, c'est le sketchbook qui regroupe le meilleur de ma production de 2010 à maintenant. Un mélange subtil de fan art et de créations personnelles. On y trouve aussi bien Batman que Fantomah ou Wolverine, et des créations de mes camarades d'Arcadia Graphic Studio comme Arsinoë ou Bogy. Et bien entendu, vous retrouverez Yordi, Ewen Merrick et Die Letzte !

Et c'est commandable sur lulu.com, avec même une réduction sur les frais de port avec le code GSJ50 (valable jusqu'au 30 juin, donc ne traînez pas). 

Allez, je vous laisse là-dessus et j'espère vous voir tous à Japaniort ce week-end ! Emplacement 47 !

mardi 25 avril 2017

5 ans de FG2 !

Comme vous le savez, ce blog parle de ce dont j'ai envie. Et comme depuis deux jours, tout le monde s'est transformé en analyste politique sur les réseaux sociaux, je préfère rester moi-même et ne pas parler de ces choses-là. Surtout qu'aujourd'hui, c'est les 5 ans de Forgotten Generation 2 !

Un numéro qui a bien montré que c'était un tour de force de sortir 72 pages de BD, sachant qu'en plus je voulais un bimestriel, à la base. Mais force est de constater que je ne suis pas assez productif, ni prévoyant, et surtout, faut bien que l'argent sorte de quelque part. Mais on l'a fait ! On a bien bossé à nouveau pour recommencer l'exploit qui nous a fait sortir le premier numéro ! Mais les circonstances ont été assez spéciales, il faut le reconnaître.

Déjà, pas de World Justice, ni de Raphael. Mes estimés collègues et amis ont dû choisir, et donc les deux épisodes qui étaient commencés restent inachevés. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne reverra pas ces personnages un jour. Du coup, on a intégré une petite galerie avec des dessins récents de Sophie, pour montrer qu'elle n'était pas l'oubliée de Forgotten Generation. Ha ha, ho ho. Edwin, lui, a préféré se consacrer à Sentinel. Mais voilà, deux BD en moins, ça faisait un appel d'air qu'il fallait combler.

Heureusement, mon ami Fabien avait dans sa besace la traduction du premier épisode d'Atoman, le premier super-héros atomique, ce qui a permis de placer cette création de Jerry Robinson au sommaire. Et c'est là que, peu de temps après, avant qu'on ait une date de sortie, ledit Jerry Robinson casse sa pipe. On lui glisse donc une petite galerie d'hommages, parce que son travail va bien au-delà d'Atoman et de Batman, et c'est ce qui m'orientera vers ses Black Terror plus tard.

Parler du numéro deux sans mentionner Drak Béryl serait fort malvenu, parce que mine de rien, le héros avait déjà une certaine renommée sur Internet, et ça nous a ajouté trois auteurs au triumvirat de base que nous étions, autant dire que c'était de l'air frais. Mais voilà, les origines de Drak Béryl, ça ne fait pas une très longue BD. Il restait donc encore de la place. Mais pas question de mettre une nouvelle, parce que, comme nous l'avons constaté, la plupart des critiques du numéro 1 passaient complètement sous silence l'existence de la nouvelle L'avènement, allez savoir pourquoi.

C'est là que j'interviens. Parce que les critiques, elles ont bien ciblé le premier épisode de Dark Fates, notamment son style graphique. Il faut reconnaître qu'entre l'exécution et la publication, il s'est écoulé trois ans, et je ne voulais pas refaire les planches, parce que j'avais l'impression que j'allais me mettre à faire du révisionnisme endiablé si je commençais (maintenant, j'ai changé d'avis et je me dis qu'il faut absolument que je retravaille tout le début si je veux en faire une belle publication). Et puis le début in medias res du premier épisode a décontenancé un peu les gens. C'est là qu'est arrivée l'idée de faire une histoire courte de Dark Fates, ce qui permettait non seulement d'ajouter 7 pages au magazine, mais aussi de montrer que mon style avait bien évolué depuis 2009. Une histoire située dans le passé, pour commencer à poser les jalons du reste de la série. Cette histoire, nommée "Alter Mann", d'après une chanson de Rammstein, a été composée avec un peu d'aide de la part de Maxime et ne comporte que peu d'action. Même si rétrospectivement, j'ai des choses à en redire, j'en suis quand même assez fier, car elle a été écrite et dessinée en un temps assez court, et a été facile à mettre en scène.

D'une manière générale, je suis fier de ce numéro deux dans son ensemble. On a vraiment réussi à transformer l'essai. Et encore, ce n'était que le début ! Une belle aventure, dont il reste un exemplaire commandable : qui le veut ? Une seule adresse : http://arcadiagraphicstudio.blogspot.com/