lundi 28 novembre 2016

Terreur Noire est arrivé !

Terreur Noire © Arcadia Graphic Studio
Couverture d'Alex Schomburg, mise en page par Florian R. Guillon
Et là, comme un ange de lumière, le voici qui se révèle au grand jour, magnifique comme jamais, à jamais magnifique, portant à lui seul le métal doré de "l'Âge d'Or" dont il se réclame.

Pendant longtemps, Terreur Noire a été un projet un peu maudit, parce que sa conception première remonte à l'été 2014, et l'envie de le faire à bien plus avant. Parce que pour s'engager dans un projet comme ça, il faut vraiment le vouloir et être passionné. Si t'as pas la passion, ça marche pas, il faut vraiment aimer la bande dessinée de l'époque. Et bien évidemment, il faut avoir un bon niveau dans les deux langues si on compte traduire, ça va de soi.

Mais tout a vraiment commencé avec le personnage de Red Ann, quand j'écrivais Esprit Vengeur. Je ne vais pas revenir sur la genèse de ce projet, mais en tâchant de calquer ma composition d'équipe sur celle du film Avengers, je me suis rendu compte qu'il me fallait un personnage féminin sans pouvoirs pour remplacer Black Widow, et pourquoi pas issu du domaine public. C'est là que je suis tombé sur Red Ann, justicière alliée de Black Terror dans un seul épisode, et jamais revue par la suite (du moins canoniquement, parce qu'on en voit une version très très différente dans le moderne Black Terror de Dynamite). Le personnage m'a fait une impression durable dans cette dizaine de pages, et j'ai imaginé comment lui faire reprendre du service. Mais c'est une autre histoire. Et l'originale, elle est signée Jerry Robinson et Mort Meskin, deux dessinateurs de comics parmi les plus doués dans ceux qui n'étaient pas les plus en vue. De plus, on avait déjà publié du Jerry Robinson dans Forgotten Generation, à l'initiative de mon ami Fabien qui a traduit Atoman.

Au moment de rassembler tous les épisodes produits par le duo Robinson-Meskin, je me suis rendu compte que deux avaient déjà été publiés (en couleurs, qui plus est) par Univers Comics dans la revue Golden Titans. Pendant longtemps, je n'ai pas voulu les retraduire moi-même afin de ne pas être influencé par la traduction de Jean Depelley, mais finalement j'ai dû me résoudre à le faire, et ça va, nos travaux sont bien différents l'un de l'autre. Puis vint le passage en noir et blanc, le nettoyage des planches, puis la traduction en elle-même, qui resta longtemps en suspens après six épisodes.

L'été 2014, c'était aussi la restructuration de Forgotten Generation, avec tout le fanzine refait à neuf. J'ai donc laissé un peu Terreur Noire de côté, le ressortant à mes moments libres, quand Forgotten Generation n'avait pas trop besoin de moi. Ne voulant pas me précipiter, j'ai consacré la plupart de mes efforts au fanzine. Et comme on s'est retrouvés à court de matériel pour le numéro 2, j'ai donc décidé de précéder la sortie de l'album par la première version française des origines de Black Terror.

Sauf qu'est arrivé l'été 2016, où, alors en vacances, je découvre un projet Black Terror annoncé par un concurrent ! Je diffuse alors vite la couverture du mien pour officialiser auprès du grand public qu'Arcadia allait publier l'anthologie Robinson-Meskin, puis le boulot de traduction a continué, et j'informe le public à chaque étape, alignant les partages Facebook sur de nombreuses pages, pour découvrir finalement un peu plus tard que le projet concurrent annoncé au départ comme une reprise des tout premiers Black Terror (et plagiant allègrement la mise en page de l'encyclopédie Black Terror de Blue Monkey Studios) avait finalement changé pour faire la part belle... au duo Robinson-Meskin, soit exactement la période que j'avais choisie ! Et évidemment, c'est arrivé après la description par le menu du mien... Je ne vois pas ça comme un hasard, surtout sur une offre de 176 épisodes. Toujours est-il que ça m'a poussé à finir le travail aussi vite que possible.

Et c'est finalement le 17 novembre 2016 qu'est enfin arrivé en ligne Terreur Noire 1948-1949 : l'intégrale Robinson-Meskin (ça s'achète sur lulu.com), réalisé de A à Z par mes petites mains. Et l'ouvrage connaît un petit succès, puisqu'il est aujourd'hui numéro 1 des BD et romans graphiques sur Lulu !

Alors évidemment, je ne vais pas me reposer sur mes lauriers, puisque je vois tout ce qui est perfectible dans mon travail. Je vais donc faire en sorte que le prochain album soit encore meilleur !









Et d'ailleurs, si vous le souhaitez, vous pouvez suggérer son contenu, vu qu'il n'est pas encore fixé. Néanmoins, ce ne sera pas pour tout de suite, puisque la prochaine sortie d'Arcadia sera Forgotten Generation 4 !

mardi 13 septembre 2016

Summers' End


Du lard, du cochon, des dollars, du torchon ?

Admirez déjà le superbe jeu de mots du titre de ce billet, qui nécessite un niveau basique d'anglais pour être compris, et aussi un peu de culture pop. C'est bientôt la fin de l'été, et à en juger par le vent qui souffle sur ma peau nue (enfin pas complètement), l'été n'est pas au courant qu'il touche à sa fin. Il est même bien à fond, ce con-là !

Comment dire ? L'été, j'aime pas. J'aime pas transpirer alors que je ne fais rien d'autre que respirer. J'aime pas avoir à changer de t-shirt à chaque fois que je sors. Mais il y a quand même un truc que j'aime bien l'été, c'est les vide-greniers.

Et la transition est ainsi toute faite pour parler de trouvailles faites en vide-grenier, et expliquer le titre. Il se trouve qu'en ce mois d'août, j'ai mis la main sur un de ces films que seul quelqu'un à la curiosité morbide oserait avoir (ou alors un fan hardcore, ou un chroniqueur de Nanarland) : Buffy, tueuse de vampires.

Car oui, le concept n'est pas arrivé comme ça à la télé par l'opération du Saint Esprit. Non. Joss Whedon, le créateur-scénariste, a d'abord vendu le scénario à Hollywood pour faire un film et montrer que la blonde adolescente nunuche et pom-pom girl peut être autre chose que la victime dans un film d'horreur. On a donc un film qui mélange comédie ado et film fantastique (j'hésite à dire épouvante-horreur) où dans les faits, Buffy Summers, blonde/pom-pom girl/populaire/petite amie du quaterback de l'équipe du lycée, reçoit la visite de Merrick Jamison-Smythe qui lui annonce qu'elle est la dernière d'une longue lignée de Tueuses. Jusque-là, tout va bien.

Sauf que... Le studio a décidé de faire du film un truc bizarre qui réjouira le nanardeur, une espèce de comédie mal branlée où les acteurs, même les plus confirmés Rutger Hauer, Donald Sutherland et Paul Reubens, jouent à des moments de manière tellement stupide qu'on se demande si c'est du lard ou du cochon. Et pourtant, ces défauts rendent le film suffisamment savoureux pour qu'on regarde jusqu'au bout, même si l'adaptation française ajoute une couche de n'importe quoi dont se délectera le cinéphile déviant.

Bref, pour qui voudra retrouver l'ambiance de la série, ça risque de faire mal. Mais pour qui aime les plaisirs coupables et est capable de prendre du recul, ça peut valoir le coup. On apprend par Nanarland qu'il existe un DVD français proposant uniquement la VF, ce qui est juste, mais il existe aussi un DVD sorti aux éditions Atlas qui propose plusieurs langues (et des tout petits bonus). Cette édition-là est contemporaine de la sortie en DVD unitaires dans les kiosques de la série Buffy contre les vampires et faisait partie des cadeaux d'abonnement.

Mais quittons maintenant le prototype et projetons-nous dans l'univers (re)défini en 1997 à la télé. La série est un carton, et 7 saisons seront diffusées, le mythe s'étendant à la littérature, à la bande dessinée et aux jeux vidéo.

C'est donc en novembre 2000 que sort le jeu qui nous intéresse, à savoir Buffy The Vampire Slayer sur Game Boy Color. La portable de Nintendo est proche de la retraite, mais ne le sait pas encore. THQ et Fox Interactive nous livrent donc une aventure de Buffy qui combat des vampires pendant la semaine multiculturelle du lycée de Sunnydale, 8 niveaux entrecoupés de scènes de dialogues entre Buffy et ses amis.

Le jeu est donc un prétexte à buter du vampire en un contre un, c'est donc un beat'em all limité dont le principe me rappelle celui de Power Rangers The Movie sur Game Gear en son temps (1995). Malheureusement, si cinq ans séparent les deux jeux, ce n'est pas à l'avantage de la Tueuse. Les graphismes ne sont pas très beaux, l'animation est tout juste correcte et la musique ne donne pas envie de dépenser de la batterie pour elle. Le jeu est plutôt répétitif : un vampire surgit, on le bourre de coups jusqu'à ce qu'il tombe et on l'embroche, et ainsi de suite jusqu'à la fin du niveau. Soyons honnêtes, on a déjà joué à bien mieux sur Game Boy (couleur ou pas), mais ça défoule un peu le temps de faire un niveau.

Assurément pas un achat indispensable, sauf pour les fans de la série qui sont encore équipés.


lundi 12 septembre 2016

Long time no see

Savage Dragon by and © Erik Larsen
"Quoi ? Florian décide de relancer son blog ? Il faut l'empêcher d'agir !"















Je crois que tout le monde a commencé à se faire au rythme irrégulier de ce blog. Du moins pour ceux qui le lisent. Ceux qui ne le lisent pas, par conséquent, ne peuvent pas savoir. Tant pis pour eux, ils ne savent pas ce qu'ils ratent.

Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Eh bien le début du mois de juillet m'a bien crevé, mais j'ai eu la possibilité de changer d'air pendant une dizaine de jours, ce qui a été plus que bienvenu si on considère que je n'avais pas pris de vacances depuis 2009. Puis après un festival où on m'a carrément sorti un gros "Ma fille dessine aussi, et de ce que je vois ici, elle est très très calée", sous-entendu "Mec, ma fille de 15 ans a plus de talent que toi". Autant j'accepte qu'on fasse des trucs mieux que les miens, autant me faire dénigrer mon travail par un type convaincu que sa fille est la Xe merveille du monde, je trouve ça purement et simplement déplacé et je prends ça comme une insulte. Surtout qu'il a ramené sa fille pour me faire un dessin, et que le résultat était... un dessin d'une fille de 15 ans au plus. Et pas du genre impressionnant comme j'ai pu en voir sur deviantArt. Heureusement que je suis diplomate, et très très calme.

Ajoutez à ça un public généralement peu enclin à acheter des fanzines, et vous imaginez que l'expérience aurait pu être meilleure. Heureusement que le public s'est un peu réveillé le dimanche après-midi, et que j'ai pu retrouver quelques têtes connues qui m'ont aidé chacune à leur manière (mention spéciale pour mes amis cosplayeurs qui m'ont fait de la pub au micro, je saurai m'en souvenir). Promis, les amis : au prochain festival, je sors l'ordi portable et je vous balance une flopée d'images de ouf !

Mais au prochain festival aussi, j'aurai un nouveau produit à présenter et à défendre : la tant attendue anthologie Terreur Noire, consacrée aux épisodes de Black Terror réalisés par Jerry Robinson et Mort Meskin ! Un bouquin qui devrait bien faire ses 120 pages, et que je ne peux imprimer qu'en noir et blanc à la demande, parce que je préfère que l'argent d'Arcadia Graphic Studio passe dans la réalisation de Forgotten Generation. L'album sera une carte de visite géante mettant en avant mes compétences, puisque j'assure la traduction, le lettrage et la mise en page. Ça peut sembler très égocentrique, mais tout le monde me pousse à me mettre en avant depuis mon exposition, et puis ça étoffe mon CV.

Mais pourquoi ce choix ? Pour plusieurs raisons. Tout commence avec mon ami Fabien et le magazine Golden Titans. Pour Forgotten Generation v1 2, Fabien a décidé un jour de choisir de traduire le premier épisode d'Atoman, de Jerry Robinson (alors encore vivant). J'ai appris par la suite l'existence d'un deuxième épisode (retrouvé seulement très récemment et publié dans Forgotten Generation v2 3 - à commander à l'adresse suivante : http://arcadiagraphicstudio.blogspot.fr/p/blog-page_8235.html). Quant à Black Terror, ce sont messieurs Fred Tréglia et Jean Depelley qui l'ont introduit en France dans la défunte revue Golden Titans, avec justement des épisodes de Jerry Robinson. Cependant, ma décision de publier l'intégrale Robinson-Meskin a bien plus à voir avec mon envie de découvrir les œuvres du défunt co-créateur de Robin qu'avec cette première publication française, puisque j'avais tout simplement oublié quels épisodes étaient concernés ! Puis l'idée a fait son chemin, et à l'été 2014, parallèlement à la refonte de Forgotten Generation, je commence à traiter les planches pour du niveau de gris et à faire les traductions.

Mais s'il n'y avait que ça... Eh bien non, car j'ai découvert le personnage de Red Ann en 2011-2012, et je suis tombé sous le charme, à tel point que j'ai décidé de l'inclure dans le webcomic Esprit Vengeur. Ne pas publier sa première apparition aurait été une idée un peu stupide.

Bref, pour toutes ces raisons, je me suis lancé, travaillant en parallèle de Forgotten Generation et des autres projets pour l'annoncer quand le temps sera venu. Et comme un nouvel arrivant a annoncé vouloir publier du Black Terror, il a bien fallu que j'annonce finalement le projet à la face du monde après l'avoir officiellement présenté à l'association et à ses membres.

Avec ça plus un nouveau Forgotten Generation, et une nouvelle possibilité d'exposition dans un endroit différent mais que je ne peux pas annoncer prématurément, j'espère bien pouvoir éviter la comparaison avec une fillette de 15 ans.

Quant à la première image qui illustre ce billet, elle est tirée du comic-book Savage Dragon, BD d'action/super-héros menée de main de maître par le seul Erik Larsen depuis plus de 20 ans. Un univers qui évolue avec le temps, mais qui n'a jamais fonctionné en France. Je trouverai le moyen d'en parler dans un prochain billet, ici ou sur Comixheroes.

vendredi 1 juillet 2016

A Japaniort ce week-end

 Le festival Japaniort (à Niort, dans les Deux-Sèvres) est de retour, et cette fois, je suis de la partie ! Je serai donc présent avec les derniers exemplaires du Forgotten Generation 2 de 2012, ainsi que tout ce qui est paru depuis, à l'exception des Forgotten Generation 1 de 2012 et Apocalypse Please, qui sont en impression à la demande, donc disponibles à vie. Même que vous pouvez les acheter ici : http://www.lulu.com/spotlight/gfaction

Ce qui fait donc que j'aurai avec moi Forgotten Generation (volume 1) 2 et 3, Forgotten Generation (volume 2) 1 à 3, les badges officiels Arcadia Graphic Studio et les affiches Forgotten Generation. Pour voir tout ça, suivez le lien : http://arcadiagraphicstudio.blogspot.fr/p/blog-page_8235.html  

J'aurai aussi des dessins originaux à montrer dans mon book, qui sera malheureusement amputé des 25 encore en exposition au CCAS de Poitiers (aujourd'hui, c'est le dernier jour pour y aller, alors n'attendez plus !).

J'espère donc que vous serez au rendez-vous, je compte sur votre présence ! Et pour être sûr que vous me trouverez, je vous joins le plan (je suis à l'emplacement 12) :



mercredi 15 juin 2016

En exposition jusqu'au 1er juillet !


Je fais donc ma première exposition en ce moment au Centre Communal d'Action Sociale de Poitiers. C'est un début, et je devrais normalement poursuivre avec une autre exposition dans un endroit plus spacieux. Comme dit l'expression : "Même les nains ont commencé petit." 

C'est donc 25 originaux de planches et d'illustrations de Dark Fates qui sont exposées tout ce mois à l'accueil. Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à entrer ! (par contre, il n'y a pas d'affiche à l'extérieur pour signaler l'expo, alors regardez bien)

mercredi 30 mars 2016

En dédicace les 2 et 3 avril à Ligugé


La chose est officielle, et si je ne fais circuler l'info ici que ce soir, c'est parce que je l'ai déjà relayée un peu partout ailleurs.

Vous l'aurez deviné en voyant l'affiche : je serai en dédicace à Ligugé (86, proche Poitiers) sur le stand Arcadia Graphic Studio qui sera normalement orné d'une toute nouvelle et toute belle déco ! 

Vous trouverez toutes les infos sur le festival ici : http://bdlire86.free.fr/cariboost1/crbst_35.html

Et vous vous direz : "Mais qu'est-ce qu'il nous chie ? Il est pas noté parmi les auteurs !" Eh bien c'est vrai. Je ne suis parmi les auteurs parce que je suis au nom de mon association. Juste ou injuste, c'est ainsi, mais je ne me plains pas du tout. Quoi qu'il en soit, je serai bien là les 2 et 3 avril 2016 sur le stand Arcadia Graphic Studio à Ligugé au Domaine de Givray. Et préparez de la monnaie, parce qu'il n'y a pas de distributeur à proximité et beaucoup de sollicitude de la part des nombreux exposants ! Ben oui, il y aura des libraires avec des BD des auteurs du festival et des BD d'occasion/collection, un stand avec du champagne, un autre avec de la bouffe, et deux fanzines présents (mais c'est Forgotten Generation le meilleur des deux !) ! 

Petite info au sujet de notre stand : nous n'aurons pas d'exemplaires d'Apocalypse Please, ni de la réédition 2012 du tout premier Forgotten Generation. Enfin, peut-être 1 ou 2, si on en retrouve avant le festival, mais pas plus. Ils sont en impression à la demande, donc disponibles en tout temps, et on ne va pas repasser des commandes à chaque fois, car on a suffisamment de stock avec les autres numéros. Attention cependant, je tiens à signaler qu'il ne reste que trois exemplaires de Forgotten Generation (volume 1) 2 ! Vous savez, celui avec les débuts d'Atoman et de Drak Béryl ? Ben oui, si vous ne l'avez pas, réservez-le dès maintenant car il n'y aura pas de réimpression !

Bonne soirée, mes agneaux, j'espère vous voir nombreux à notre stand !

samedi 5 mars 2016

FG 2.0 Rebuild délaissé

"Non mais dis donc, tu crois que tu peux te pointer comme ça chez moi, la bouche en cœur, après plus de 6 mois d'absence ? Tu te fous de ma gueule ?
-Quoi ? Mais, heu... ça fait pas si longtemps !
-Oh que si, et j'ai même la date exacte pour te le prouver ! 30 juillet 2015 ! 30 juillet 2015 ! Alors, ça te paraît toujours aussi peu longtemps ?
-Alors là...
-Oui ?
-Alors là, je sais pas quoi dire. Tu sais bien que j'en ai un autre dans ma vie, et je lui ai consacré mon temps. Parfois, j'oublie que tu es mon premier blog.
-Dis que tu es désolé. Que tu regrettes.
-Non mais ça va pas ? Tu sais bien que le blog d'Arcadia Graphic Studio est plus important que le reste, et je dois l'alimenter périodiquement.
-Et quelle est ton explication pour avoir délaissé l'autre de tes blogs ? Pourquoi tu ne viens plus aussi souvent sur Comixheroes ?
-Mais parce que c'est la même chose qu'avec toi, FG 2.0 Rebuild. Quand je n'ai rien à écrire, je n'écris rien. Je ne fais pas la course aux posts. Et puis j'ai un stage. Et puis je suis même en plein bouclage de Forgotten Generation 3, je te ferais remarquer.
-Alors ça veut dire que tu ne m'accorderas plus autant de temps qu'avant ? Jamais ? 
-Écoute... Il faut que tu comprennes que les autres blogs ont plus d'importance que toi dans ma vie. Il faut t'y faire. Et surtout, il faut qu'on arrêté cette conversation, les gens vont encore jaser. On va encore me parler de psychanalyse si on voit que je fais un dialogue avec mon propre blog.
-Mais pourquoi ?
-Comment t'expliquer ?..."

Voilà, je pense que tout est dit. M'occuper de ce blog alors que j'en ai deux autres devient difficile. Alors je privilégie celui qui me met en contact direct avec mes lecteurs. Je sais que FG 2.0 Rebuild est aussi un moyen de parler directement au lecteur, plus directement qu'avec celui d'Arcadia Graphic Studio, mais il est aussi bien moins suivi. Et puis il faut alimenter constamment le monstre, pour montrer à chaque fois que Forgotten Generation est bien vivant. Parce que quand on te pose la question, c'est que le message n'est pas assez bien passé la première fois. Et vivants, on l'est. On a même une putain de couverture réalisée par Manton, dessinateur Italien élève de Pino Rinaldi. Pas mal sur un CV. Mais je vous ferai la présentation adéquate le moment venu, une fois les actualités dégagées.

En ce moment, je suis dans la recherche de festivals BD/para-BD/geeks où montrer ma face, mais aussi accessoirement mon fanzine et mes dessins (et les vendre, par la même occasion). Et c'est pas donné, parfois. Compter l'emplacement plus l'hébergement et les frais de déplacement, on dirait que c'est fait pour démotiver les jeunes pousses d'y accéder, afin de les laisser agoniser tranquillement dans leur coin, là où ils ne dérangeront pas les vrais auteurs et les gangs organisés qui ne sont pas des auteurs. Bon, normalement, sauf circonstances exceptionnelles, je refais le festival de Ligugé cette année. Il y a encore une belle brochette d'auteurs, mais pas forcément ceux que je voulais le plus rencontrer. Voilà la liste actuelle : http://bdlire86.free.fr/cariboost1/crbst_214.html Moi, si tout se déroule bien, je devrais pouvoir faire trois festivals de plus cette année, ce qui serait royal. Comme un kir, mais avec de l'or. Plus d'infos quand je pourrai en donner. Et j'espère que je ne serai pas seul à assurer les dates.

Sinon, pour conclure ce message, il me reste un mois et demi de stage à faire, le temps de retaper le CV et de refaire du démarchage intensif riche de ma nouvelle expérience. Ce qui signifie aussi que je ne pourrai pas boucler le nouveau Forgotten Generation aussi vite que je voulais. Mais il faut battre le fer tant qu'il est chaud.

L'illustration de ce message est signée Mike Mignola.