mardi 29 août 2017

Jenny Everywhere, un jour dans l'année

Alors oui, c'est un peu tard pour ça, je sais, j'aurais pu poster avant, mais maintenant, je possède aussi un Tumblr (florianrguillon.tumblr.com) et un Instagram (www.instagram.com/florianrguillon), donc le blog est devenu secondaire.

Néanmoins, je tiens quand même à partager le dessin que j'ai fait pour le Jenny Everywhere Day. Je me suis fendu d'un hommage à Valérian en reprenant la composition de la couverture du premier album, La Cité des Eaux Mouvantes. J'ai même ajouté un des oiseaux blancs de L'Amerzone. Par contre, pour des raisons d'incompatibilité de stylet avec Photoshop, j'ai dû laisser tomber la colorisation.

  Et pour être complet, vous pouvez lire ou relire mes traductions de deux histoires de Jenny Everywhere : The Late Shift et On The Couch.

"The character of Jenny Everywhere is available for use by anyone, with only one condition: This paragraph must be included in any publication involving Jenny Everywhere, that others might use this property as they wish. All rights reversed."

mercredi 28 juin 2017

A Japaniort ce week-end !

Eh oui, m'sieurs-dames, je fais cette année mon retour à Japaniort, qui aura lieu les 1er et 2 juillet au parc des expositions de Niort (79).

J'aurai tous les Forgotten Generation sortis et disponibles, ainsi que des Terreur Noire, des badges, des affiches, des originaux et du matos pour dessiner à la demande. J'espère que vous serez nombreux, cette année, parce que je ne suis pas là pour rigoler, mais pour faire de la dédicace.

Bon, par contre, la mauvaise nouvelle, c'est que mon sketchbook Anges & Démons ne sera pas disponible, la faute à une impression qui se fait toujours attendre...

Anges & Démons, c'est le sketchbook qui regroupe le meilleur de ma production de 2010 à maintenant. Un mélange subtil de fan art et de créations personnelles. On y trouve aussi bien Batman que Fantomah ou Wolverine, et des créations de mes camarades d'Arcadia Graphic Studio comme Arsinoë ou Bogy. Et bien entendu, vous retrouverez Yordi, Ewen Merrick et Die Letzte !

Et c'est commandable sur lulu.com, avec même une réduction sur les frais de port avec le code GSJ50 (valable jusqu'au 30 juin, donc ne traînez pas). 

Allez, je vous laisse là-dessus et j'espère vous voir tous à Japaniort ce week-end ! Emplacement 47 !

mardi 25 avril 2017

5 ans de FG2 !

Comme vous le savez, ce blog parle de ce dont j'ai envie. Et comme depuis deux jours, tout le monde s'est transformé en analyste politique sur les réseaux sociaux, je préfère rester moi-même et ne pas parler de ces choses-là. Surtout qu'aujourd'hui, c'est les 5 ans de Forgotten Generation 2 !

Un numéro qui a bien montré que c'était un tour de force de sortir 72 pages de BD, sachant qu'en plus je voulais un bimestriel, à la base. Mais force est de constater que je ne suis pas assez productif, ni prévoyant, et surtout, faut bien que l'argent sorte de quelque part. Mais on l'a fait ! On a bien bossé à nouveau pour recommencer l'exploit qui nous a fait sortir le premier numéro ! Mais les circonstances ont été assez spéciales, il faut le reconnaître.

Déjà, pas de World Justice, ni de Raphael. Mes estimés collègues et amis ont dû choisir, et donc les deux épisodes qui étaient commencés restent inachevés. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne reverra pas ces personnages un jour. Du coup, on a intégré une petite galerie avec des dessins récents de Sophie, pour montrer qu'elle n'était pas l'oubliée de Forgotten Generation. Ha ha, ho ho. Edwin, lui, a préféré se consacrer à Sentinel. Mais voilà, deux BD en moins, ça faisait un appel d'air qu'il fallait combler.

Heureusement, mon ami Fabien avait dans sa besace la traduction du premier épisode d'Atoman, le premier super-héros atomique, ce qui a permis de placer cette création de Jerry Robinson au sommaire. Et c'est là que, peu de temps après, avant qu'on ait une date de sortie, ledit Jerry Robinson casse sa pipe. On lui glisse donc une petite galerie d'hommages, parce que son travail va bien au-delà d'Atoman et de Batman, et c'est ce qui m'orientera vers ses Black Terror plus tard.

Parler du numéro deux sans mentionner Drak Béryl serait fort malvenu, parce que mine de rien, le héros avait déjà une certaine renommée sur Internet, et ça nous a ajouté trois auteurs au triumvirat de base que nous étions, autant dire que c'était de l'air frais. Mais voilà, les origines de Drak Béryl, ça ne fait pas une très longue BD. Il restait donc encore de la place. Mais pas question de mettre une nouvelle, parce que, comme nous l'avons constaté, la plupart des critiques du numéro 1 passaient complètement sous silence l'existence de la nouvelle L'avènement, allez savoir pourquoi.

C'est là que j'interviens. Parce que les critiques, elles ont bien ciblé le premier épisode de Dark Fates, notamment son style graphique. Il faut reconnaître qu'entre l'exécution et la publication, il s'est écoulé trois ans, et je ne voulais pas refaire les planches, parce que j'avais l'impression que j'allais me mettre à faire du révisionnisme endiablé si je commençais (maintenant, j'ai changé d'avis et je me dis qu'il faut absolument que je retravaille tout le début si je veux en faire une belle publication). Et puis le début in medias res du premier épisode a décontenancé un peu les gens. C'est là qu'est arrivée l'idée de faire une histoire courte de Dark Fates, ce qui permettait non seulement d'ajouter 7 pages au magazine, mais aussi de montrer que mon style avait bien évolué depuis 2009. Une histoire située dans le passé, pour commencer à poser les jalons du reste de la série. Cette histoire, nommée "Alter Mann", d'après une chanson de Rammstein, a été composée avec un peu d'aide de la part de Maxime et ne comporte que peu d'action. Même si rétrospectivement, j'ai des choses à en redire, j'en suis quand même assez fier, car elle a été écrite et dessinée en un temps assez court, et a été facile à mettre en scène.

D'une manière générale, je suis fier de ce numéro deux dans son ensemble. On a vraiment réussi à transformer l'essai. Et encore, ce n'était que le début ! Une belle aventure, dont il reste un exemplaire commandable : qui le veut ? Une seule adresse : http://arcadiagraphicstudio.blogspot.com/

jeudi 23 mars 2017

A Ligugé ce week-end


 Ce week-end, comme chaque année maintenant, je serai en dédicace au festival BD de Ligugé au domaine de Givray (86). L'entrée est gratuite, et je dédicacerai Forgotten Generation et Terreur Noire. Ne manquez pas cette opportunité de venir me voir ou de voir les autres auteurs, ceux qui font des albums cartonnés. Plus d'infos sur le site officiel : http://bdlire86.free.fr/cariboost1/

Venez nombreux !

dimanche 8 janvier 2017

Bonne année 2017 !

Que cette nouvelle année soit la meilleure possible pour tout le monde (sauf pour certains candidats à la présidence de la République et leurs supporters, parce qu'il y a des limites, quand même) !

Cette année, je n'ai pas mis les personnages de Dark Fates à l'honneur, pour une fois. La carte de Noël représentait déjà Claire Djarvick (regardez dans les publications de décembre 2016, vous verrez), alors bon, il faut bien varier. Surtout que j'ai fait cette carte non seulement pour moi, mais pour Arcadia Graphic Studio, en choisissant toutefois un personnage qui n'est apparu dans aucune BD pour l'instant. 

Les fidèles de ce blog l'auront deviné, il s'agit de Die Letzte, ma tarzanide rousse et allemande, créée en 2010 sur la dernière feuille du bloc de papier qui m'a fidèlement servi pendant 8 ans (parce que je n'ai pas toujours été très productif en dessin au début du siècle). 

J'avais annoncé à mi-mot (enfin, "annoncé", c'est un peu trop, disons plutôt "insinué") la publication de ses origines dans un Forgotten Generation présente, un projet qui était pensé comme un pendant miniature à Forgotten Generation, dans un format de 5,5 cm par 10 cm. Le but était de proposer des petites histoires différentes vendues dans des petites boîtes surprises, un concept qui a tellement plu à Maxime Saint Michel qu'il a élaboré plusieurs synopsis pour étendre le Madwhite Universe sous ce format. Ça, c'était en 2012. Au final, nos histoires n'ont jamais été finies, et les origines de Die Letzte restaient encore un mystère.

2014 arrive, avec son renouveau d'idées pour Forgotten Generation, dont mon idée de proposer un webcomic Die Letzte contre Fantomah, car j'avais toujours dans l'optique de terminer le récit de ses origines. Originellement prévu en quatre pages pour le printemps, le projet a été interrompu on ne sait comment alors que tout était déjà fait (sauf le lettrage). Puis les planches se sont éparpillées, et la quatrième se perd. 

Décembre 2016, c'est le début officiel du travail sur le nouvel épisode de Dark Fates. Un truc ambitieux, donc vachement dur à produire. D'où un blocage temporaire. Et puis j'avais commencé à réunir les pages de Die Letzte contre Fantomah. Et ne retrouvant toujours pas la dernière, je me suis dit "Autant la refaire complètement". Et là, je me suis retrouvé à allonger l'histoire, en crayonnant pas moins de quatre pages ! Alors, certes, ça donne une histoire de sept pages en tout, mais j'ai éprouvé une certaine facilité à y arriver, tellement que ça m'a remotivé à retravailler sur Die Letzte et recommencer l'histoire de ses origines, cette fois racontées au format A4.

Voilà, ça veut donc dire que Die Letzte est de nouveau sous les feux de la rampe pour cette nouvelle année. Elle aura au moins deux récits à son actif en 2017, pour parution dans... Forgotten Generation ? Peut-être pas. Restez à l'affût, parce que ce sujet va être bientôt au cœur de l'actualité. (bon, pas celle avec un grand A, mais je pense que vous aurez compris)
 

dimanche 25 décembre 2016

lundi 28 novembre 2016

Terreur Noire est arrivé !

Terreur Noire © Arcadia Graphic Studio
Couverture d'Alex Schomburg, mise en page par Florian R. Guillon
Et là, comme un ange de lumière, le voici qui se révèle au grand jour, magnifique comme jamais, à jamais magnifique, portant à lui seul le métal doré de "l'Âge d'Or" dont il se réclame.

Pendant longtemps, Terreur Noire a été un projet un peu maudit, parce que sa conception première remonte à l'été 2014, et l'envie de le faire à bien plus avant. Parce que pour s'engager dans un projet comme ça, il faut vraiment le vouloir et être passionné. Si t'as pas la passion, ça marche pas, il faut vraiment aimer la bande dessinée de l'époque. Et bien évidemment, il faut avoir un bon niveau dans les deux langues si on compte traduire, ça va de soi.

Mais tout a vraiment commencé avec le personnage de Red Ann, quand j'écrivais Esprit Vengeur. Je ne vais pas revenir sur la genèse de ce projet, mais en tâchant de calquer ma composition d'équipe sur celle du film Avengers, je me suis rendu compte qu'il me fallait un personnage féminin sans pouvoirs pour remplacer Black Widow, et pourquoi pas issu du domaine public. C'est là que je suis tombé sur Red Ann, justicière alliée de Black Terror dans un seul épisode, et jamais revue par la suite (du moins canoniquement, parce qu'on en voit une version très très différente dans le moderne Black Terror de Dynamite). Le personnage m'a fait une impression durable dans cette dizaine de pages, et j'ai imaginé comment lui faire reprendre du service. Mais c'est une autre histoire. Et l'originale, elle est signée Jerry Robinson et Mort Meskin, deux dessinateurs de comics parmi les plus doués dans ceux qui n'étaient pas les plus en vue. De plus, on avait déjà publié du Jerry Robinson dans Forgotten Generation, à l'initiative de mon ami Fabien qui a traduit Atoman.

Au moment de rassembler tous les épisodes produits par le duo Robinson-Meskin, je me suis rendu compte que deux avaient déjà été publiés (en couleurs, qui plus est) par Univers Comics dans la revue Golden Titans. Pendant longtemps, je n'ai pas voulu les retraduire moi-même afin de ne pas être influencé par la traduction de Jean Depelley, mais finalement j'ai dû me résoudre à le faire, et ça va, nos travaux sont bien différents l'un de l'autre. Puis vint le passage en noir et blanc, le nettoyage des planches, puis la traduction en elle-même, qui resta longtemps en suspens après six épisodes.

L'été 2014, c'était aussi la restructuration de Forgotten Generation, avec tout le fanzine refait à neuf. J'ai donc laissé un peu Terreur Noire de côté, le ressortant à mes moments libres, quand Forgotten Generation n'avait pas trop besoin de moi. Ne voulant pas me précipiter, j'ai consacré la plupart de mes efforts au fanzine. Et comme on s'est retrouvés à court de matériel pour le numéro 2, j'ai donc décidé de précéder la sortie de l'album par la première version française des origines de Black Terror.

Sauf qu'est arrivé l'été 2016, où, alors en vacances, je découvre un projet Black Terror annoncé par un concurrent ! Je diffuse alors vite la couverture du mien pour officialiser auprès du grand public qu'Arcadia allait publier l'anthologie Robinson-Meskin, puis le boulot de traduction a continué, et j'informe le public à chaque étape, alignant les partages Facebook sur de nombreuses pages, pour découvrir finalement un peu plus tard que le projet concurrent annoncé au départ comme une reprise des tout premiers Black Terror (et plagiant allègrement la mise en page de l'encyclopédie Black Terror de Blue Monkey Studios) avait finalement changé pour faire la part belle... au duo Robinson-Meskin, soit exactement la période que j'avais choisie ! Et évidemment, c'est arrivé après la description par le menu du mien... Je ne vois pas ça comme un hasard, surtout sur une offre de 176 épisodes. Toujours est-il que ça m'a poussé à finir le travail aussi vite que possible.

Et c'est finalement le 17 novembre 2016 qu'est enfin arrivé en ligne Terreur Noire 1948-1949 : l'intégrale Robinson-Meskin (ça s'achète sur lulu.com), réalisé de A à Z par mes petites mains. Et l'ouvrage connaît un petit succès, puisqu'il est aujourd'hui numéro 1 des BD et romans graphiques sur Lulu !

Alors évidemment, je ne vais pas me reposer sur mes lauriers, puisque je vois tout ce qui est perfectible dans mon travail. Je vais donc faire en sorte que le prochain album soit encore meilleur !









Et d'ailleurs, si vous le souhaitez, vous pouvez suggérer son contenu, vu qu'il n'est pas encore fixé. Néanmoins, ce ne sera pas pour tout de suite, puisque la prochaine sortie d'Arcadia sera Forgotten Generation 4 !