vendredi 1 juillet 2016

A Japaniort ce week-end

 Le festival Japaniort (à Niort, dans les Deux-Sèvres) est de retour, et cette fois, je suis de la partie ! Je serai donc présent avec les derniers exemplaires du Forgotten Generation 2 de 2012, ainsi que tout ce qui est paru depuis, à l'exception des Forgotten Generation 1 de 2012 et Apocalypse Please, qui sont en impression à la demande, donc disponibles à vie. Même que vous pouvez les acheter ici : http://www.lulu.com/spotlight/gfaction

Ce qui fait donc que j'aurai avec moi Forgotten Generation (volume 1) 2 et 3, Forgotten Generation (volume 2) 1 à 3, les badges officiels Arcadia Graphic Studio et les affiches Forgotten Generation. Pour voir tout ça, suivez le lien : http://arcadiagraphicstudio.blogspot.fr/p/blog-page_8235.html  

J'aurai aussi des dessins originaux à montrer dans mon book, qui sera malheureusement amputé des 25 encore en exposition au CCAS de Poitiers (aujourd'hui, c'est le dernier jour pour y aller, alors n'attendez plus !).

J'espère donc que vous serez au rendez-vous, je compte sur votre présence ! Et pour être sûr que vous me trouverez, je vous joins le plan (je suis à l'emplacement 12) :



mercredi 15 juin 2016

En exposition jusqu'au 1er juillet !


Je fais donc ma première exposition en ce moment au Centre Communal d'Action Sociale de Poitiers. C'est un début, et je devrais normalement poursuivre avec une autre exposition dans un endroit plus spacieux. Comme dit l'expression : "Même les nains ont commencé petit." 

C'est donc 25 originaux de planches et d'illustrations de Dark Fates qui sont exposées tout ce mois à l'accueil. Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à entrer ! (par contre, il n'y a pas d'affiche à l'extérieur pour signaler l'expo, alors regardez bien)

mercredi 30 mars 2016

En dédicace les 2 et 3 avril à Ligugé


La chose est officielle, et si je ne fais circuler l'info ici que ce soir, c'est parce que je l'ai déjà relayée un peu partout ailleurs.

Vous l'aurez deviné en voyant l'affiche : je serai en dédicace à Ligugé (86, proche Poitiers) sur le stand Arcadia Graphic Studio qui sera normalement orné d'une toute nouvelle et toute belle déco ! 

Vous trouverez toutes les infos sur le festival ici : http://bdlire86.free.fr/cariboost1/crbst_35.html

Et vous vous direz : "Mais qu'est-ce qu'il nous chie ? Il est pas noté parmi les auteurs !" Eh bien c'est vrai. Je ne suis parmi les auteurs parce que je suis au nom de mon association. Juste ou injuste, c'est ainsi, mais je ne me plains pas du tout. Quoi qu'il en soit, je serai bien là les 2 et 3 avril 2016 sur le stand Arcadia Graphic Studio à Ligugé au Domaine de Givray. Et préparez de la monnaie, parce qu'il n'y a pas de distributeur à proximité et beaucoup de sollicitude de la part des nombreux exposants ! Ben oui, il y aura des libraires avec des BD des auteurs du festival et des BD d'occasion/collection, un stand avec du champagne, un autre avec de la bouffe, et deux fanzines présents (mais c'est Forgotten Generation le meilleur des deux !) ! 

Petite info au sujet de notre stand : nous n'aurons pas d'exemplaires d'Apocalypse Please, ni de la réédition 2012 du tout premier Forgotten Generation. Enfin, peut-être 1 ou 2, si on en retrouve avant le festival, mais pas plus. Ils sont en impression à la demande, donc disponibles en tout temps, et on ne va pas repasser des commandes à chaque fois, car on a suffisamment de stock avec les autres numéros. Attention cependant, je tiens à signaler qu'il ne reste que trois exemplaires de Forgotten Generation (volume 1) 2 ! Vous savez, celui avec les débuts d'Atoman et de Drak Béryl ? Ben oui, si vous ne l'avez pas, réservez-le dès maintenant car il n'y aura pas de réimpression !

Bonne soirée, mes agneaux, j'espère vous voir nombreux à notre stand !

samedi 5 mars 2016

FG 2.0 Rebuild délaissé

"Non mais dis donc, tu crois que tu peux te pointer comme ça chez moi, la bouche en cœur, après plus de 6 mois d'absence ? Tu te fous de ma gueule ?
-Quoi ? Mais, heu... ça fait pas si longtemps !
-Oh que si, et j'ai même la date exacte pour te le prouver ! 30 juillet 2015 ! 30 juillet 2015 ! Alors, ça te paraît toujours aussi peu longtemps ?
-Alors là...
-Oui ?
-Alors là, je sais pas quoi dire. Tu sais bien que j'en ai un autre dans ma vie, et je lui ai consacré mon temps. Parfois, j'oublie que tu es mon premier blog.
-Dis que tu es désolé. Que tu regrettes.
-Non mais ça va pas ? Tu sais bien que le blog d'Arcadia Graphic Studio est plus important que le reste, et je dois l'alimenter périodiquement.
-Et quelle est ton explication pour avoir délaissé l'autre de tes blogs ? Pourquoi tu ne viens plus aussi souvent sur Comixheroes ?
-Mais parce que c'est la même chose qu'avec toi, FG 2.0 Rebuild. Quand je n'ai rien à écrire, je n'écris rien. Je ne fais pas la course aux posts. Et puis j'ai un stage. Et puis je suis même en plein bouclage de Forgotten Generation 3, je te ferais remarquer.
-Alors ça veut dire que tu ne m'accorderas plus autant de temps qu'avant ? Jamais ? 
-Écoute... Il faut que tu comprennes que les autres blogs ont plus d'importance que toi dans ma vie. Il faut t'y faire. Et surtout, il faut qu'on arrêté cette conversation, les gens vont encore jaser. On va encore me parler de psychanalyse si on voit que je fais un dialogue avec mon propre blog.
-Mais pourquoi ?
-Comment t'expliquer ?..."

Voilà, je pense que tout est dit. M'occuper de ce blog alors que j'en ai deux autres devient difficile. Alors je privilégie celui qui me met en contact direct avec mes lecteurs. Je sais que FG 2.0 Rebuild est aussi un moyen de parler directement au lecteur, plus directement qu'avec celui d'Arcadia Graphic Studio, mais il est aussi bien moins suivi. Et puis il faut alimenter constamment le monstre, pour montrer à chaque fois que Forgotten Generation est bien vivant. Parce que quand on te pose la question, c'est que le message n'est pas assez bien passé la première fois. Et vivants, on l'est. On a même une putain de couverture réalisée par Manton, dessinateur Italien élève de Pino Rinaldi. Pas mal sur un CV. Mais je vous ferai la présentation adéquate le moment venu, une fois les actualités dégagées.

En ce moment, je suis dans la recherche de festivals BD/para-BD/geeks où montrer ma face, mais aussi accessoirement mon fanzine et mes dessins (et les vendre, par la même occasion). Et c'est pas donné, parfois. Compter l'emplacement plus l'hébergement et les frais de déplacement, on dirait que c'est fait pour démotiver les jeunes pousses d'y accéder, afin de les laisser agoniser tranquillement dans leur coin, là où ils ne dérangeront pas les vrais auteurs et les gangs organisés qui ne sont pas des auteurs. Bon, normalement, sauf circonstances exceptionnelles, je refais le festival de Ligugé cette année. Il y a encore une belle brochette d'auteurs, mais pas forcément ceux que je voulais le plus rencontrer. Voilà la liste actuelle : http://bdlire86.free.fr/cariboost1/crbst_214.html Moi, si tout se déroule bien, je devrais pouvoir faire trois festivals de plus cette année, ce qui serait royal. Comme un kir, mais avec de l'or. Plus d'infos quand je pourrai en donner. Et j'espère que je ne serai pas seul à assurer les dates.

Sinon, pour conclure ce message, il me reste un mois et demi de stage à faire, le temps de retaper le CV et de refaire du démarchage intensif riche de ma nouvelle expérience. Ce qui signifie aussi que je ne pourrai pas boucler le nouveau Forgotten Generation aussi vite que je voulais. Mais il faut battre le fer tant qu'il est chaud.

L'illustration de ce message est signée Mike Mignola.

jeudi 30 juillet 2015

Dark Fates épisode 5 : la genèse

Vous avez toujours voulu savoir comment on fait un épisode de Dark Fates, hein ? Eh bien c'est une alchimie difficilement explicable d'ingrédients difficilement quantifiables. Je pourrais aussi dire que c'est difficilement identifiable, mais en fait pas tellement. Revenons donc en détails sur l'épisode 5, anciennement épisode 0.1. Oui, Marvel a piqué l'appellation peu après, donc j'ai préféré changer. En fait, j'ai changé plein de choses entre les trois planches originelles et l'histoire telle que parue dans Forgotten Generation 2.










1 - Le décor

Dans quel décor encore inédit peut évoluer Ewen Merrick ? Un décor où il se sentirait mal à l'aise et inutile, où la magie ne peut rien pour lui. L'hôpital est l'endroit rêvé, puisque le pouvoir d'Ewen ne peut rien faire face à la médecine, et en plus, ces couloirs blancs sentent la mort.

Là, c'est pas dur, tout le monde dans sa vie a une certaine expérience de l'hôpital. Ce n'est pas difficile de replonger dans certains souvenirs pour dresser le cadre de l'histoire.

 2 - Les protagonistes

Si Ewen est bien le héros de l'histoire, il fallait qu'il ait face à lui quelqu'un qui lui soit lié, d'où l'apparition de son amie Sylvie Lanver, un petit clin d’œil au personnage de Sylvain Lanver des romans de Jean-Pierre Andrevon. Ce qui les oppose, c'est une maladie (non identifiée, tout comme le pouvoir d'Ewen Merrick n'est pas clairement défini). Sylvie est dans sa chambre d'hôpital, et Ewen lui rend visite. On sent qu'ils sont proches.

Plonger dans sa mémoire pour en ressortir quelqu'un dont on a été proche à un moment donné reste un exercice d'équilibriste : il faut résister à l'envie de donner au personnage une apparence et/ou une personnalité identiques à une personne en particulier. Techniquement, on peut le faire, mais j'ai choisi de ne pas prendre cette voie... surtout quand on voit le dénouement de l'épisode.

3 - L'histoire

L'histoire est assez simple : c'est Ewen qui raconte son histoire à Sylvie, et plus globalement au lecteur qui n'en a eu que quelques bribes avant cela. Tel est le but. Maintenant, est-ce que donner cette alliée de plus à Ewen servirait vraiment la trame globale ? Et pourquoi ne pas expliquer pourquoi il ne la voit plus ?

Dans l'histoire d'origine, Sylvie devait mourir au bout d'un certain temps. Une façon de montrer la fatalité contre laquelle le pouvoir d'Ewen ne peut pas grand-chose. Pour la nouvelle version, le scénario se veut plus nuancé, moins noir et plus magique. La finalité reste la même de cette façon.

Pour ce faire, j'ai fait appel à des souvenirs, encore une fois. Aux êtres desquels on pouvait être proche avant qu'une raison plus ou moins justifiée (bien souvent moins que plus, en réalité) ne les pousse à vous mettre à l'écart. Se baser sur les discours tenus à l'époque pour ensuite arranger ça à la sauce BD.

Tout tient donc dans un mélange de souvenirs, d'extrapolation et de magie. Des souvenirs pour garantir une certaine authenticité, de l'extrapolation pour développer des situations, et de la magie parce que c'est de ça que Dark Fates est fait. L'authenticité et la cohérence, c'est le secret.



Forgotten Generation 2 est commandable sur l'Arcadia Store.


samedi 18 juillet 2015

Ici je suis là, et (pas) ailleurs

Plus d'un mois a passé depuis mon dernier billet. Lequel était d'ailleurs succinct et informait juste de ma présence à Niort le 6 juin, ce qui était déjà pas mal. Il faut donc remonter au 26 avril pour avoir quelque chose de plus conséquent, et qui m'a coûté quelque désagrément.

En effet, je parlais dans ce billet judicieusement intitulé "Jamais mort, on avait dit" du fait que les rumeurs de la mort d'Arcadia Graphic Studio et de la mienne étaient un peu erronées, et que je trouvais frustrant de consacrer autant d'énergie à devoir légitimer notre droit d'exister. Il s'avère que le monsieur à qui le message était en partie destiné l'a pris comme un communiqué très très officiel d'Arcadia Graphic Studio, un truc que je ne fais pourtant que sur le site officiel (ici, vous êtes sur mon blog perso, où ce que j'écris n'engage que moi). Il a donc décidé de ne pas mettre en lien sur son site celui d'Arcadia, et m'a au passage égratigné publiquement (au même titre que deux autres personnalités du milieu) dans un billet très "règlements de comptes". Moi, comme un gentleman, j'ai écrit un mail entier pour plaider ma cause, mais les réseaux sociaux se sont indignés, et sous le coup de la critique, c'est tout le blog Indécomics qui a été supprimé. J'attends encore la voix qui me désignera comme responsable de cette fermeture (après tout, certaine voix m'a désigné tueur du collectif Indécomics, qu'il repose en paix même si j'y suis pour rien), mais soyons clairs, j'ai été très courtois dans ma correspondance, ce n'est pas moi qui ai grondé d'une gronde par ailleurs justifiée. Se faire limite insulter publiquement, c'est quelque chose de fort peu appréciable. Il me reste en bouche un sale goût de gâchis. Il y aurait pourtant eu tant à faire avec ce nouvel observateur et cette nouvelle dynamique, mais il va falloir remettre sur pied un nouveau projet, désormais.

Ceci conclura ma pensée sur ce triste incident. Jeter le bébé avec l'eau du bain alors que le feu ne venait pas des détracteurs, c'est un beau gâchis.

Heureusement, il existe aussi dans ce bas monde des choses encore belles. Tenez, prenez le Festival A 2 Bulles de Niort, par exemple. J'ai été ravi de pouvoir faire tant de dédicaces sur un salon en territoire inconnu - hors-département et surtout suffisamment loin de Poitiers pour qu'on n'ait jamais entendu parler là-bas de Forgotten Generation. C'était cool, plusieurs nouveaux lecteurs m'ont allégé de mon stock de Forgotten Generation v1 1 de 2012 (vous savez, celui qui est sur Lulu.com en impression à la demande), et j'ai fait Ewen Merrick sous toutes les coutures. Bon, seul problème, c'est qu'au final, je me suis retrouvé seul derrière mon stand toute la sainte journée. Pas facile pour faire des pauses... Et là, on me dira que les pauses, c'est pour les faibles. Le temps de commander un croque-monsieur et de discuter un peu à la buvette, je suis resté cloué sur mon siège à dessiner. D'ailleurs, je n'ai pas scanné ce que j'ai fait là-bas, à l'exception de mon Ewen Merrick dessiné sur le carton du croque-monsieur. Que ne ferait-on pour économiser le papier...
Le bilan de cette édition est donc positif. Juste trouver pour l'année prochaine le moyen de mieux transporter toute la production arcadienne, parce que la caisse en plastique, c'est définitivement pas pratique au-delà d'une poignée de mètres. Et je remercie Fabien pour avoir joué le rôle de porteur le matin et le soir.

Des contacts sont pris pour de prochains salons, mais en attendant, je dois sortir des zines régulièrement, et à ce propos...






Eh oui, le tant attendu Forgotten Generation 2 est paru ! 10 nouvelles pages de Dark Fates sont à signaler dedans, ce qui semble peu, mais en contrepartie, j'ai encore fait la maquette, lettré 40 pages, scénarisé une autre histoire et même traduit le tout premier épisode de Black Terror !

Oui, vous avez bien lu ! Le héros créé par Richard E. Hughes et David Gabrielsen, ressuscité par Bill Black et Alex Ross, voit enfin ses origines en français ! Si jusqu'ici, Univers Comics nous avait gratifié de deux épisodes traduits par Jean Depelley (je marche dans ses traces, c'est une sorte de fierté personnelle), il reste encore quelques dizaines d'histoires à publier, et je peux d'ores et déjà vous dire que je m'y colle actuellement pour des parutions Arcadia.

Quant à la question "Mais que vient foutre Black Terror dans Forgotten Generation ?", je répondrai que depuis le début, je n'ai jamais caché mon intention de piocher dans ce répertoire pour enrichir le sommaire et l'univers de mes publications. Parce que le personnage lui-même est une prochaine recrue du Madwhite Universe, on va lui faire des histoires inédites. Et ce sera bien différent des histoires de chez Dynamite. Et non, ce n'est pas une critique envers sa prise en main par Jim Krueger.

Mais attendez ! Si je vous dis qu'en plus, dans ce numéro 2, il y a l'étonnant Forgotten Union, un crossover réunissant les principaux univers d'Arcadia ! Oui, Ben Wawe a trouvé le moyen de raccorder tout ça, et je fais la page consacrée à l'univers de Dark Fates. Une œuvre réalisée de manière collégiale, et qui n'est qu'une raison de plus d'investir votre argent dans Forgotten Generation ! A lui seul, le sommaire contient 6 bonnes raisons de dépenser ! Et c'est pas cher ! Et c'est par un collectif de jeunes auteurs qui en veulent grave ! Sans chercher beaucoup, ça fait 8 bonnes raisons, vous voyez ?

Je pense que mon prochain billet sera l'occasion de revenir sur cet épisode précis de Dark Fates. En attendant, les news officielles vous attendent sur le site officiel.

Bonne nuit, mes petits, et que les cauchemars se tiennent à l'écart.

mardi 2 juin 2015

En dédicace à Niort le samedi 6 juin !

Je tiendrai un stand Arcadia Graphic Studio au Festival A 2 Bulles, et j'y dédicacerai ma production BD que j'aurai bien sûr avec moi. J'aurai aussi des badges, des affiches et des originaux, ainsi que Xavier Bourgeix et Fabien Delatour qui seront présents à mes côtés. Alors venez nombreux, que je dédicace à fond dans ce territoire inconnu ! Oui, territoire inconnu parce que c'est la première fois que je fais ce festival. Y a un début à tout.