samedi 30 octobre 2010

Et la nature reprend ses droits

Alors que la guerre fait rage dans le petit monde des french comics, il semble que les différents protagonistes liés à cet univers se soient rapprochés. Ce n'est pas un mal, parce que le cloisonnement n'a rien de bon et ça ne sert à rien de se tirer dans les pattes entre créatifs.

Question cloisonnement, mes collaborateurs et moi-même sommes plutôt partisans de l'ouverture. Ainsi, Raphael  (par Edwin Boyer) aura un rôle déterminant dans Blue Ghost (par Pierre Champion), et le destin de ce dernier sera lié à World Justice (par la talentueuse mais trop rare Sophie Rumo). Et ce même Blue Ghost va croiser la route de Black Ghost (de Flavien Black) et d'Elementar (de Felipe Grau).

Finalement, seul Dark Fates, ma création, semble devoir échapper à cette ouverture. Pourquoi ? Parce que ce n'est pas du super-héros, premièrement, mais du mystique. Raphael seul pourrait intervenir dans la série, mais ce n'est pas prévu pour l'instant. Et deuxièmement, j'ai choisi de placer l'action dans le passé, comprendre la fin du XXè siècle, contrairement aux autres qui situent leurs aventures dans le présent. Rien de honteux de part et d'autre, juste des choix respectables.

Puis quand je suis arrivé avec mes personnages multiversels, une porte a été ouverte, mais pas forcément pour le mieux. S-Ram et Smasher, les deux personnages concernés, peuvent voyager n'importe où dans le multivers et peuvent apparaître dans toutes les BD de Forgotten Generation, en théorie. Cependant, je ne pense pas que l'idée soit si bonne : en effet, nous avons chacun développé notre univers, et le risque est de brider notre créativité ou de cannibaliser notre originalité en utilisant les personnages des autres sans parcimonie. Bref, si vous vouliez voir un multivers façon DC Comics, c'est raté.

Mais comme je suis un infatigable créateur de mondes, de concepts et de personnages, et aussi parce que j'aime bien les crossovers, j'ai eu quelques idées sympathiques. Je vous les livre brutes de chez brutes :

-Nosferatu - Blut Und Helden : le vampire est à la mode, ces temps-ci, et quoi de mieux que d'utiliser la cauchemardesque figure du Nosferatu de Murnau ? Combattre des vampires, c'est un bon moyen de rassembler les personnages issus des différents univers des french comics. Imaginez Hoplitéa, Roncevaux, Elementar, Black Ghost, Blue Ghost, World Justice, Ewen Merrick, VHB, Reject, Raphael, Sentinel, Hope et tous ceux que j'ai oubliés se liguant pour repousser le mal ! C'est pas chouette, ça ? Plus facile à dire qu'à faire, puisqu'il faut trouver un bon scénario et un graphiste (ou plusieurs) capable de gérer tous ces personnages.

-un crossover sans titre qui réunirait des créations venues du monde entier.

Je dois admettre que c'est le bon côté de la "guerre" : je suis inspiré à écrire de nouvelles choses et à ouvrir les portes à plus de créateurs. C'est donc là que la nature reprend ses droits, puisqu'au lieu de se focaliser sur la destruction, se recentrer sur la création est la meilleure chose à faire. "L'avenir c'est pas la violence, c'est la solidarité".

1 commentaire:

  1. Voilà une bonne attitude! Un peace and love créatif! J'aime!

    RépondreSupprimer